Latest Entries »

Si vous vous attendiez à ce que l’actrice principale (Melissa Mccarthy) reste cantonnée à des rôles de sans-talent, vous serez agréablement surpris de ce qu’elle peut accomplir dans cette comédie d’action relevée, telle une 007 féminine! D’ailleurs, on y fait un rappel évident lors du générique d’ouverture. Certes, vous reconnaîtrez à quelques reprises le côté maladroit et irrévérencieux qui colle si bien à l’actrice, mais ça me semblait bien dosé vu l’effet de contraste recherché avec son côté lèche-bottes et agent qualifié. Vous serez surpris également du rôle joué par Jason Statham qui, avec son arrogance, se met les pieds dans les plats plus d’une fois. Gageons que ce n’est pas souvent que vous aurez la chance de le voir se faire humilié de cette façon! Bref, je me suis bien bidonné et suis parti de la salle avec le sentiment d’un argent bien investi. Bon film et n’hésitez pas à m’en donner vos impressions!

Publicités

http://www.buzzbonin.com/legalisation-du-cannabis-le-colorado-ne-sait-plus-quoi-faire-des-profits/2015/02/6557

Suite à cet article prônant la légalisation du cannabis, qui ne contient aucune référence, j’ai décidé de m’informer par moi-même sur ces effets négatifs sur la santé, puisque je trouverais incohérent de permettre sa vente à tous, si les désavantages sur la population sont plus grands que ses bénéfices. Voici donc ce que Wikipédia dit des risques sur notre santé:

Les effets aigus, c’est-à-dire lors de l’emprise du cannabis, peuvent inclure l’euphorie, l’anxiété, la perte temporaire de mémoire à court terme et des effets qui peuvent augmenter les risques d’attaques cardiaques et d’infarctus. Il est prouvé que le cannabis joue un rôle très important dans la contraction de pathologies du système cardio-vasculaire et pulmonaire. De plus il agit sur le système nerveux, ce qui augmente le pouls et peut provoquer des palpitations.

Certains des effets de la consommation de marijuana incluent l’augmentation du rythme cardiaque, sécheresse de la bouche, rougeurs oculaires, un dysfonctionnement modéré des facultés motrices et de la concentration, et une augmentation de la faim.

Des études récentes confirment les effets nocifs à long terme du cannabis : troubles de l’humeur, addiction et décrochage scolaire.

Lors d’une consommation régulière et prolongée de cannabis, si elle est commencée à l’adolescence, on peut observer une altération des performances intellectuelles. Un effet perturbateur des composants du cannabis sur les neurones, pouvant jouer un rôle majeur dans le développement du cerveau, notamment au temps de l’adolescence, a été mis en évidence. Ces modifications pourraient aussi être impliquées dans l’activité fonctionnelle et les pathologies de la connectivité synaptique, telles que les troubles psychotiques qui se manifestent chez les adolescents prédisposés consommant du cannabis. Les chercheurs ont mesuré l’impact d’une forte consommation en jeune âge sur le quotient intellectuel (QI) à l’âge de 38 ans. Ils ont noté une baisse de leur performance à un test de QI, proportionnelle à l’intensité de leur consommation.

Il peut entraîner un manque de motivation au travail ou une incapacité à faire la moindre chose demandant un effort. La consommation de marijuana durant la grossesse a été corrélée, dans certains cas, à des cas de poids faibles à la naissance des bébés.

Le syndrome cannabinoïde se définit chez les consommateurs chroniques de cannabis par des épisodes récurrents de douleurs abdominales, nausées et vomissements. Les symptômes sont améliorés par des douches et bains compulsifs d’eau chaude. Le traitement définitif reste le sevrage.

La recherche animale quand à elle a montré que le potentiel de dépendance psychologique aux cannabinoïdes existe, le retrait à la marijuana est habituellement caractérisé par des insomnies, une sensation de fatigue, une perte d’appétit, une irritabilité ou une angoisse. Il a été montré que l’administration de hautes doses de THC aux animaux abaisse leur niveau de testostérone dans le sang, affecte la production de sperme, la mobilité et la viabilité des spermatozoïdes, affecte le cycle d’ovulation, et réduit la production d’hormones gonadotropes.

En conclusion, je crois qu’il faut être vraiment prudent avec ce produit et que sa légalisation pourrait bien augmenter le coût global de nos soins de santé.

Référence : http://fr.wikipedia.org/wiki/Effets_du_cannabis_sur_la_sant%C3%A9

L’arnaqueuse de coeurs

Maintenant ce n’est plus en faisant des recherches qu’au Québec pour rencontrer des filles qu’on s’immunise contre l’arnaque ou pire le vol d’identité. Elle peut très bien simuler sur Internet vivre au Québec. Si elle initie le contact et vous demande dès maintenant votre courriel pour échanger des photos alors qu’elle ne l’affiche pas sur son profil, que son français n’est pas seulement mauvais à la québécoise mais carrément bizarre comme enchaînement de mots, que la photo qu’elle vous montre en est une de top modèle alors que vous ne faites pas partie de cette classe et qu’elle vous demande dès le 2ième jour des photos de vous alors que vous vous êtes déjà affiché sur votre profil posez-vous de sérieuses questions. Dans le cas que je vous présente rien n’a été trouvé au niveau du nom car il change souvent mais c’est en feuilletant sur un blogue de photos et courriels d’arnaqueuses que j’ai découvert une étrange similarité avec celle que j’ai reçue.

Je suis assez troublé par ce que je vois, ok je l’avoue, j’écoute Occupation Double et je m’aperçois cette année plus que dans les autres années que celui qui a le plus le style bad boy, c’est celui qui s’est trouvé à avoir passé le plus de bons moments avec de un la fille la plus souriante et charmante, et ensuite avec celle qui est le plus pétard et de manière tellement intense, faut le voir pour le croire ! On s’entend qu’il s’est fait des ennemis à en plus finir, que sa vie hors OD va être pas mal compliqué aussi, mais n’empêche que ça illustre bien comment les femmes les plus désirables vont avoir le béguin pour les bad boys. J’imagine mal une relation à long terme dans ce contexte, un peu comme celui qui pogne parce qu’il conduit une porsche. Je crois tout de même qu’il y a qqch qui remonte à l’âge des cavernes qui fait que la femme peut être instinctivement attirée par celui qui va se battre pour elle, qui n’aura pas peur des qu’en dira-t-on quand il séduira sa belle avec ses phrases toutes léchées mémorisées d’avance, qu’il viendra la chercher et se l’approprier physiquement.

À quoi bon alors se forcer pour se civiliser se demandera-t-on, à quoi bon aller contre l’exercice de la nature depuis des milliers d’années si c’est pour se retrouver seul au bout du compte ? Je crois que la distinction à faire est que la nature veut que l’espèce se perpétue avec les êtres les plus forts, alors que ce que l’humanité aspire à faire tant bien que mal c’est de vivre par amour, pour l’amour et avec l’amour durable et non superficiel et éphémère. Cependant notre nature est de répéter sans cesse les mêmes erreurs jusqu’à ce qu’on réalise qu’il y a un autre shème de pensées possibles.

Avez-vous déjà ressenti cette peur de ce que l’autre pense de vous ? Effectivement, à qui ça n’est pas déjà arrivé d’avoir un doute sur la perception que l’autre a eu d’une parole, d’un mot ou d’un geste. Ce sentiment n’est pas prêt de s’évanouir avec les technologies existantes qui nous donnent l’impression d’être en communication avec des personnes qu’on aurait peut être jamais osé parler autrement de son chez-soi, mais s’il est difficile de percevoir ce qui se passe réellement derrière un visage il l’est bien davantage de le percevoir derrière un écran d’ordinateur. L’avantage de l’écran est qu’il n’est pas intimidant et qu’il permet de faire voyager une information à des distances vertigineuses, le seul problème c’est qu’on aurait avantage à toujours se demander si l’on aurait dit la même chose en face de l’autre ou encore s’il ne serait pas mieux de le faire ainsi pour s’assurer que notre language non-verbal fasse bien passer notre message, car bien que les mots écrits ne soient que virtuels, les conséquences et complications possibles elles sont bien réelles.